LES LOCATAIRES DE L’ETE de Charles Simmons

Un adolescent passe ses vacances d’été au bord de la mer et durant cet été il tombera amoureux et découvrira la mort. Ainsi résumé ce pourrait être un thème banal d’un roman banal d’une collection banale. C’est tout au contraire un superbe petit roman où Michael à travers Zina découvrira l’amour et la complexité des liens affectifs et plus particulièrement amoureux qui se tressent entre les êtres. Tout est dit, suggéré avec une profonde délicatesse ; on sent que C. Simmons est repassé mille fois sur son texte pour en faire un petit bijou épuré où l’essentiel est raconté avec une économie de moyens extraordinaire  et le lecteur referme le livre tout étonné qu’en moins de 200 pages on puisse écrire avec une telle profondeur sur l’amour et la diversité des réactions, des sentiments, des attitudes qui animent alors  tout un chacun.

Voir une autre  critique de ce roman sur le site « le matricule des anges« 

Send to Kindle

LE PETIT BLEU DE LA COTE OUEST de J.P. Manchette

Je connaissais (voir ci-après son site) J.P. Manchette pour un des grands noms du polar français sans l’avoir jamais lu.


Lisez « Le petit bleu de la côte ouest » : vous découvrirez une aventure noire, l’aventure d’un cadre heureux dans son travail, sa famille, amateur de jazz (et plus particulièrement de jazz « West Coast ») de whisky, peut-être une peu à côté de la plaque de temps à autre et dont brusquement la vie bascule, une vie qui ne vaut plus grand chose après avoir secouru un automobiliste accidenté. Une vie en cavale pour se mettre à l’abri de tueur. Voici un bon  roman noir paru en 1976 chez gallimard, un roman écrit dans un style alerte, un style dans le ton du polar pour une aventure palpitante.

Tardi vient d’adapter chez Futoropolis le roman en bande dessinée et à signaler la parution récente du Journal de J.P. Manchette.

Send to Kindle

LES CROISES DU CASONE de Jean-Pierre Orsi

Une histoire policière un peu simpliste qui se passe en Corse à Ajaccio plus précisément. Jean-Pierre Orsi corse d’origine et habitant l’île de Beauté a une approche intéréssante : faire connaître la Corse, les problèmes corses au travers d’une enquête menée par le Commissaire Agosti et ses adjoints. La démarche est sympathique mais malheureusement l’écriture est maladroite et l’histoire peu palpitante. A signaler la présence de J.P Orsi au festivale du Polar Drap 2008.

Send to Kindle

EXTREMEMENT FORT ET INCROYABLEMENT PRES de Jonathan Safran Foer

Incroyable histoire incroyablement écrite !

Sur la quatrième de couverture Salman Rushdie parle de « pyrotechnique » et le terme est bien choisi.

Ce livre raconte la quête d’un petit garçon pour rechercher quelle porte s’ouvrira avec  la clé qu’il a trouvée (parmi des millions de portes  à New York), et qui  a appartenue à son père décédé lors des attentats du World Trade Center. Cette clé pense-t-il pourra lui fournir l’explication de sa mort.

Vous serez désarçonné en démarrant ce beau livre par Oskar ce petit garçon surdoué, désarçonné par sa façon d’être avec les autres, de réfléchir, de raisonner, de s’exprimer et par son histoire ; vous serez également désarçonné par la manière de raconter de l’auteur, une narration qui mêle texte, trouvailles typographiques, images,  photos, etc. Le texte est d’une invention prodigieuse, un véritable feu d’artifice d’inventions  tant dans l’histoire que dans le style. Il y a des passages incroyablement poignants  sur la seconde guerre mondiale et plus particulièrement sur les terribles bombardements de Dresde et la bombe d’Hiroshima ;  Jonathan Safran Foer relie  ces horreurs de la seconde guerre mondiale à la tragédie de ce début de siècle, l’attentat des twin towers, pour nous dire à travers le personnage du grand Père la difficulté, l’impossibilité  qu’il y a pour certains êtres à continuer à vivre lorsqu’on a connu la barbarie.

Malgré ces passages tragiques, « extrement fort et incroyablement près«   n’est pas un livre triste ; c’est un livre d’espoir, « un livre ovni » ,  le livre d’un auteur surdoué de 27 ans (au moment où il a fait paraître ce livre aux Etats-Unis après un premier ouvrage) ; n’y cherchez pas la beauté du style mais l’ intelligence, l’inventivité  du style pour conter l’indicible.

A lire de toute urgence, une pépite parmi l’avalanche livresque !

Voir une courte bibliographie datant de 2005 sur le site de Lire. Un résumé et une critique du livre sur Evene.

Send to Kindle