LES LOCATAIRES DE L’ETE de Charles Simmons

Un adolescent passe ses vacances d’été au bord de la mer et durant cet été il tombera amoureux et découvrira la mort. Ainsi résumé ce pourrait être un thème banal d’un roman banal d’une collection banale. C’est tout au contraire un superbe petit roman où Michael à travers Zina découvrira l’amour et la complexité des liens affectifs et plus particulièrement amoureux qui se tressent entre les êtres. Tout est dit, suggéré avec une profonde délicatesse ; on sent que C. Simmons est repassé mille fois sur son texte pour en faire un petit bijou épuré où l’essentiel est raconté avec une économie de moyens extraordinaire  et le lecteur referme le livre tout étonné qu’en moins de 200 pages on puisse écrire avec une telle profondeur sur l’amour et la diversité des réactions, des sentiments, des attitudes qui animent alors  tout un chacun.

Voir une autre  critique de ce roman sur le site « le matricule des anges« 

Send to Kindle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>